Itinéraire d'un choix de vie : georgina


Comment allez-vous ?J'ai voulu refaire un OS sur les années 1900 Sur le féminisme .j'espère que ça sera cohérent j'ai lu énormément du livre sur le sujet car ça me tient vraiment à coeur . J'espère que ça vous plaira car j'ai est beaucoup pensé. Qui plus est, Ça fait longtemps que je n'ai pas écrit mais cet OS si me plaît vraiment. J'espère qu'il en sera de même pour vous.


1900 un nouveau siècle commençait. Georgina était une belle fille soucieuse de son avenir mais qui était toute tracée . Elle devait se marier à 18 ans et on pouvait bien admettre que les prétendants ne manquaient pas. Issue d'une grande famille elle avait tout pour elle. Pourtant elle n'était pas si heureuse que son car il y avait eu beaucoup de drame dans sa famille ; suicidé et mettre faisait partie de sa vie depuis toujours. Elle avait reçu la meilleure éducation possible ; Elle parlait quatre langues et avait beaucoup voyagé, Elle avait une belle garde-robe et aimait la musique. Elle aimait aussi prendre soin d'elle, elle parlait français avec sa tante et italien avec sa grand-mère maternelle. Elle avait une passion pour la littérature depuis l'enfance qu'elle tenait de sa mère. Un soir un homme d'une cinquantaine d'années était venu avec une femme plus jeune et un jeune d'une vingtaine d'années. Il était séduisant et riche comme elle. Elle ignorait qui il était mais elle avait sa petite idée.

- Bonsoir Miss Green , avant toute chose je vous remercie de votre invitation sa me touche au coeur. Pour les formalités nous verrons cela très prochainement .Le père avait une voix forte et assurée. - Notre fils vient d'avoir 18 ans il est prêt à se marier et votre Georgina est la femme qui lui faut. Soyez s'en assuré. Avait dit la mère une très belle femme. Georgina était dans les hauts des escaliers et avait tout entendu .ils voulaient donc la marier à cet homme dont elle ne connaissait que la réputation .Une salle réputation assez sombre mais une famille très riche et respectable.

Elle venait de descendre et comme si elle ne savait pas elle avait salué la famille. -Georgina je te présente Mr et Mme...avait commencé la mère. - White black oui je sais mère je vous ai entendu avait - elle dit en la coupant. - Que voulez-vous dit - elle en se retournant et leur faisant fassiez. - D'ici quelques jours vous vous fiancierez avec mon fils . Avait dit la mère. - Mais je ne doute pas qu'il soit. Une bonne personne mais je refuse de me marier sans amour dit elle. Le jeune homme avait pris la parole.

- Mademoiselle, Je suis un homme honnête, de bonne famille et je veux pas vous déplaire. J'ai entendu parler de vous. On dit que vous êtes une fille intelligente, déterminée et passionnée par la littérature . On m'a vanté votre beauté et je n'en suis pas déçu vos etes une grande beauté. Je sais honorer de vous épouser.

Georgina ne savait pas quoi dire. comme ça on lui avait parler d'elle. Elle avait souri sans s'en rendre compte. Elle savait jouer sur les mots et visiblement lui aussi. Il semblait simple et sincère ; Il était beau en effet et élégant. Il semblait délicat et réellement séduit mais était la vraie raison .

- Je vous remercie de vos compliments cela me touche. J'ai n'ai rien contre voit car vous le semblait une bonne personne. Sincère et délicat. Cela dit je ne sais pas quoi vous répondre. Avait-elle répondu.

- Oui je comprends dire le père mais je ne veux pas être celui qui a le mauvais rôle alors je ne vous conseille qu'une chose .Apprenez à vous connaître. Vous passerez du temps ensemble .dici quelques jours vous seriez fiancés et ensuite vous apprendrez à vous connaître et vous aimez.

- Je suis certaine que vous serez une bonne épouse et puis vous êtes tellement belle. Vous êtes selon vos parents brillante, déterminée et intelligente. Vous aimez la littérature et vous aimez votre famille. Donc vous aimerez la nôtre. Avait dit la mère.

Quelques jours après les fiançailles, Elle et son fiancé partageaient beaucoup de moments ensemble. Mais ils ne restaient jamais seuls tous les deux mais ils partageaient les repas et parfois, Georgina lui parlait de sa passion des livres.

Ils faisaient des balades à cheval. Il était fasciné par elle et la respectait ; Il respectait aussi qu'elle voulait être indépendante . Il appréciait ce tempérament chez les femmes.

Il appréciait les femmes et il avait grandi entouré de ces dernières. Il avait son père bien Sur mais avait trois soeurs et quatre cousines et un cousin. Il avait appris à vivre avec elle, les comprendre aussi. Sa mère était une femme brillante et assez libre même pour l'époque.

Son père l'avait rencontré ainsi et c'était ça qui l'avait séduit chez elle. Elle avait sa propre bibliothèque, Elle avait un groupe d'amis femme qu'elle voyait plusieurs fois par mois. Que des femmes avec lesquelles elle parlait de littérature mais aussi de mode et de cuisine. Elle avait beaucoup voyagé et s'était mariée par amour à 18 ans après trois années d'amour sincère.


Son mari était très amoureux de sa femme depuis 25 ans et il lui faisait sans cesse des cadeaux. Georgina s'était dit qu'elle pourrait aussi vivre un amour moderne et sincère .6 mois étaient passés et elle commençait à avoir des sentiments pour lui. Une nuit alors qu'il la ramène chez elle avec l'autorisation de ses parents il lui avait volé un baiser. Mais à ce contact, Elle l'avait repoussé violemment.

- Je ne... Ne peux pas je... Écoutez on ne peut pas.

-Je vous aime vraiment vous me plaisez, ne me repoussez pas. Dit-il.

Elle était rentrée chez elle en claquant la porte. Ses parents étaient présents lui avaient demandé comme ça s'était passée .Elle avait juste hoché la tête. Quelques jours étaient passés et elle avait à présent ce qu'elle voulait.

On était dimanche et les deux familles étaient présentes. Ça faisait à présent un an et deux mois qu'ils étaient fiancés .Le repas était magnifique. Ils étaient dans le manoir familial ; d'immenses fenêtres, des cheminées qui dominent le manoir. Une trentaine de pièces, salle de bain .

Une belle salle de bal et deux bibliothèques . Dans cette dernière, on pouvait lire des livres en anglais mais en français, en italien, en allemand et en grec ancien. La chambre De Georgina était grande et en longueur , une belle cheminée domine la pièce, un lit baldaquin, des rideaux velours bleu marine et or. Un portrait d'elle et sa mère étaient au-dessus de la cheminée.

Elle avait une collection de parfums et plusieurs poupées de porcelaine héritée de sa grand-mère.

Quelques heures plus tard alors que l'horloge indiquait plus de minuit , ils étaient répartis mais son fiancé lui n'était pas pressé de partir il voulait rester avec elle mais elle ne voulait pas.
Pas encore c'est ils n'étaient pas encore mariés. Deux mois étaient passés et ils étaient mariés. La cérémonie avait été simple mais belle. Tous étaient sur leur 31. Elle portait une robe col haut manche en dentelle et tout de soie vêtue .

Avec un voile et des fleurs dans les cheveux. Elle était sublime, Elle appréhendait mais à présent elle était mariée .Le soir même après la soirée, Ils s'étaient éclipsés discrètement dans l'intimité .Le lendemain en se levant, Elle était tombée nez à nez avec sa belle-mère qui lui avait fait un sourire. Auquel elle avait répondu, elle avait perdu sa virginité, il n'avait pas eu aussi mal que ça. Mais c'était une drôle de sensation mais pas désagréable.

Quatre mois plus tard elle était enceinte c'était merveilleux pour elle. Sa grossesse se passait bien, Elle lisait beaucoup et son époux était aux petits soins pour elle. Il lui prouvait sans cesse son amour.

Elle ne pensait pas qu'elle l'aimerait au début car les mariages d'amour elle en avait peu si dans sa famille ou dans les témoignages autour d'elle. Pourtant elle n'était dite de jamais se marier et au final, cet homme était doux, attentionné, amoureux.

Il comprenait sa passion des livres et l'encourageait même à lire et à se cultiver encore plus. Il était patient et moderne. Elle ne pouvait espérer mieux car en plus il la traitait d'égal à égal et ils communiquaient beaucoup.

Un an était Passé et elle avait eu un petit garçon et six moins plus tard elle était à nouveau enceinte et elle avait eu une fille l'année d'après.

Mais ses parents étaient décédés cette année-là et elle avait récupéré l'héritage familial ; Il y avait beaucoup d'argent. Elle avait créé avec son époux une école pour enfants démunis et elle s'occupait avec sa belle-soeur ( elle s'entendait beaucoup mieux avec elle) une association pour les droits des femmes. Elle était forte, intelligente, coquette et attentionnée..

dix ans étaient passés et elle avait eu trois autres enfants ; deux garçons et une fille. Elle était devenu très appréciée encore plus qu'avant car son association avec aider beaucoup de femmes.

Mais elle avait aussi ses détracteurs qui ne comprenaient pas qu'une femme puisse faire sa et surtout que le mari laisse faire.

Mais son mari la soutenait dans ses actions. En tant que mère, Elle faisait le meilleur possible et sa belle-soeur elle était mariée à un homme important. Il avait des relations alors il pouvait l'aider. Son mari était tout pour elle. Ils formaient un des couples les plus en vue même si elle préférait un dîner familial qu'être vu avec des gens importants.

Elle passait Sa vie entre son association et sa famille. Elle dépensait pour sa famille, elle représentait un modèle pour les femmes et elle aimait cette idée. Comme sa mère autrefois qui avait formé un club de femme, à son tour elle avait décidé de faire pareil. Elle accueillis des femmes chez elle ; violences conjugales, grossesse non désirée ...Des films entre 15 et 50 ans. Elle avait une bonne réputation, Elle donnait sa vie pour ses femmes c'était un combat qui lui tenait à coeur Puis ses enfants grandissaient et elle avait tout prévu pour eux.

Elle espérait qu'ils feraient des études et se marieraient par la suite mais par amour. C'était indispensable qu'il commence leur vie ainsi. Elles leur avaient offert des cours particuliers avec des professeurs . Ils étaient attentifs et avaient de l'ambition comme sa mère. Sa vie était faite ainsi..

Dix ans plus tard alors qu'elle fête ses 40 ans son époux décède. Et aussitôt moins d'un an plus tard, On lui impose un mari mais elle refuse de se remarier. Sa belle-soeur s'y oppose mais ses enfants veulent qu'elle accepte .

Elle ne se remariera pas car elle n'aimera pas cet homme-là. Il est très riche et il lui avait promis des choses luxueuses mais elle a tout eu de son ancien mari et sa propre famille. Elle avait refusé cet homme qui s'imposait sans y avoir été inviter.

Elle lui avait présenté sa seconde belle soeur quo était veuve depuis l'âge de 30 ans et il l'avait épousé. Elle était ravie pour elle, Elle sentait heureuse et plus libre que la plupart de ses amis.

Elle pouvait vivre son héritage sans culpabiliser .Son époux lui avait laissé aussi une belle fortune. Mais vers l'âge de 55 ans elle avait découvert qu'elle était malade de plus en plus souvent et un soir sans prévenir son coeur avait lâcher. Elle n'était pas vieille mais il avait lâcher et elle n'avait pas souffert car elle était morte sur le coup. Quelques années plus tot elle avait rédigé un testament personnel ou elle léguait tout à ses enfants. Beaucoup trop peu de personnes étaient venus à son enterrement..

Elle avait mener la vie .sa vie comme elle le voulait .always

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.23.251) if someone makes a complaint.

Report abuse